Planchiste en difficulté : Fausse alerte.

Le vent est Suroît 6B (vent Frais) pour une mer 4 (agitée) en ce jour de février lorsqu'un témoin signale un véliplanchiste en difficulté à environ 200 m face à la croix de Lorraine en milieu d'après-midi. Possible démâtage.

Le Cross Jobourg engage aussitôt la SNS 630 - la marée est descendante - et des sapeurs-pompiers pour un relais visuel ainsi que deux canot de sauvetage légers (CSL). Rapidement, le SR de la station appareille et fait route sur zone. Les sapeurs-pompiers signalent l'absence de planchistes en difficulté alors que les sauveteurs engagés arrivent au contact de deux véliplanchistes qui informent également ne pas être en difficulté. Aucun autre pratiquant sur zone. Liberté de manœuvre est donnée à l'ensemble des moyens qui regagnent la plage. Opération close. Le témoin qui a quitté la zone a cru bien faire, les planchistes ne naviguaient pas dans des conditions particulièrement dégradées. Ce n'est pas grave... Un autre planchiste en difficulté ? 196 bien sûr ! et c'est la chaîne des secours en mer qui se met en place, 6 minutes aujourd'hui entre l'appel initial et l'engagement de la station. C'est la première intervention de l'année, il y a en aura d'autres...