Entrainement de reprise avec Cyclone.

La station s'entraine avec ses voisins et l'hélicoptère Caïman de la Marine nationale.
Légende
La flotte vue de "Cyclone"

Reprise d'activité intense pour les bénévoles de la station. Prévu depuis l'automne, l'entrainement commun avec les stations de SNSM Ouistreham et Dives sur mer c'est déroulé ce matin dans des conditions favorables. Le rendez-vous était fixé à la bouée St-Médard dans le chenal d'accès de Ouistreham. Scénario : un naufragé a trouvé refuge sur la plateforme, il faut le récupérer. Envoyer un équipier, puis un deuxième en tenant compte du flot qui nous pousse sur l'échelle, puis établir un va-et-vient avec la civière, ramener l'ensemble à bord et récupérer le personnel. Cela demande un peu de coordination qui sera nécessaire le jour où on ne joue plus. Il est déjà 10h20 et Cyclone Rescue, le caïman marine du détachement de la Flottille 33 F de Cherbourg-Maupertus est annoncé à 10h30. Contact, route demandée au 300° pour une vitesse de 8 nœuds et une première passe pour descendre le plongeur, puis la "barquette" qui servira à remonter une victime, un peu de vol stationnaire, on rembarque barquette et plongeur et on recommence. L'hélicoptère pèse 10,400 tonnes, mesure presque 16 mètres de long et évolue à environ 10 mètres au plus près. Il faut de la concentration pour le pilote et son équipage, pas le droit à l'erreur. En dessous, c'est bruyant, humide, un vent induit supérieur à 60 nœuds, et il faut garder son cap. C'est le pilote qui prend un repère sur le navire et qui doit faire en sorte que le mécanicien à la porte du "cargo" puisse descendre le plongeur et le déposer sur une surface en mouvement de 4m². On termine par un remorquage en tête ou en flèche par l'arrière, il faut manœuvrer l'assisté avec l'aide des semi-rigides comme pousseurs et c'est déjà la fin de la matinée. Un briefing et un retour à Courseulles. Le vent s'est levé, la mer aussi, nous croisons des dauphins qui ont pris leurs quartiers dans le secteur manifestement. Presque la routine.

Crédit photo aérienne : Marine nationale.